Discrimination des seniors : chez les consultants freelances aussi !
agenda

Publié le

29
/
03
/
2024

Discrimination des seniors : chez les consultants freelances aussi !

A taux journalier équivalent, pourquoi un consultant freelance ayant 20 ans d’expérience ne sera pas retenu pour une mission nécessitant 8 ans d’expérience ? C’est une situation que l'on rencontre fréquemment quand on est consultant indépendant.

Si la discrimination des seniors à l’embauche est déjà largement médiatisée quand il s’agit de CDI, les freelances ne sont pas en reste.

Plusieurs mécanismes spécifiques sont à l'œuvre, qu’il est important de comprendre pour mieux les combattre. Alessandra Le Roux, notre COO, vous livre sa vision.

Comme pour les candidats en CDI, de nombreux a priori

Si les indépendants existent depuis les années 80, le profil type a fortement évolué. Jusqu’en 2020, l’indépendance, chez les consultants, arrivait principalement en deuxième partie de carrière. Voire chez des retraités qui souhaitaient conserver une activité professionnelle.

Les confinements de 2020-2021 liés au covid-19 ont profondément bouleversé les habitudes de travail. La moyenne d’âge des freelances a fortement baissé, et il n’est pas rare que des salariés se lancent dans l’indépendance après seulement 2 à 3 années d’expérience professionnelle.

En parallèle, le recours au freelancing s’est démocratisé au sein des entreprises.

Jusqu’alors vu comme une solution de secours quand on n’arrivait pas à recruter en CDI, le freelancing devient pour certaines entreprises une vraie stratégie.

Une manière d’accéder à des compétences de niche, de lancer rapidement des projets de transformation et de flexibiliser les emplois.

Ces évolutions expliquent que l’on retrouve de plus en plus les mêmes mécanismes de discrimination (consciente ou non) dans les processus de sélection des indépendants que dans les recrutements de CDI.

Comme un candidat pour un CDI, un consultant indépendant de 60 ans expert en data et digital souffrira des représentations négatives sur les seniors. Il sera présumé moins agile, moins au fait des nouvelles technologies, moins créatif… Un client sera réticent à manager un freelance plus âgé que lui…

Nouvelles technologies, digitalisation, data : le niveau d’expertise décorrélé du niveau d’expérience

C’est l’autre facteur explicatif de cette discrimination. Recourir au freelancing permet notamment d’accéder à des compétences qui ne sont pas détenues en interne par les équipes. Particulièrement utile pour des métiers nouveaux ou des compétences pointues : data, digital, web3, intelligence artificielle, RPA… Des champs d’exploration pour lesquels le freelancing est tout indiqué. On peut ainsi tester différents projets d’innovation, différents profils et accéder à des compétences qui n’ont pas forcément vocation à se pérenniser dans l’entreprise. On ne cherche pas les mêmes compétences dans une phase d’innovation que dans une phase de pérennisation d’un projet.

Or, pour ces métiers récents, ces compétences nouvelles, l’expertise est indépendante du niveau de séniorité. On ne peut pas avoir 30 ans d’expérience en web 3 ou chatgpt.

Par association, de nombreux décideurs peuvent estimer que tous les sujets un tant soit peu technologiques, nouveaux ou innovants sont à réserver aux moins de 40 ans.

Baisser ton tarif journalier : une stratégie perdante 

Autre reproche adressé aux seniors : ils sont plus chers qu’un junior. Alors baisser ses ambitions de taux journalier serait la solution miracle ? Pas si sûr.

Développons l’exemple présenté en introduction. Dans le cadre de son programme de transformation Data, le Head of Data d’un groupe du CAC 40 recherche un consultant ayant 5 à 8 ans d’expérience, pour piloter l’un des projets. Budget journalier : 950€.

Pourquoi un consultant en data ayant 20 ans d’expérience et se positionnant au même tarif ne sera (dans la majorité des cas) pas retenu ?

Afficher un tarif journalier en-deçà du marché n’est pas forcément un avantage compétitif. Tout comme montrer de l’intérêt pour une mission bien en dessous de notre niveau d’expérience. Au contraire, cela peut questionner sur la capacité à trouver des missions correspondant à sa valeur marché et à son profil. Donc interroger sur les compétences et l’expertise du consultant.

Mais c’est un cercle vicieux qui s’enclenche : je suis discriminé pour mon âge, donc je me forme au Web3. J’ai peu d’expérience sur ces sujets, donc j’adopte un positionnement prix de junior, ce qui amène les clients à douter de mes compétences car mon tarif journalier n’est pas adapté à mon niveau d’expérience.

Quelles solutions quand on est consultant indépendant senior ?

Bien sûr, le changement de mentalité ne devrait pas reposer sur les individus victimes de discriminations. Mais la réalité du marché fait qu’il faut réussir à trouver des projets, facturer ou retrouver un CDI. Voici donc quelques pistes à explorer :

  • Se concentrer sur les missions d’expertises et développer une expertise pointue et demandée sur le marché. Si le client fait appel à vous pour une expertise précise qu’il n’a pas, l’âge entrera moins en considération que s’il cherche simplement une ressource.
  • Mentionner ses formations sur son CV et suivre des formations qui vont à l’encontre des préjugés sur les seniors : data analyse, digital, nouvelles méthodes de management… Sans avoir pour vocation de devenir expert dans ces domaines.
  • Ne pas détailler tout son parcours dans son CV ou en entretien, cela peut intimider votre interlocuteur. Concentrez-vous sur les expériences récentes et les plus pertinentes par rapport au projet

Si cette tribune vous a intéressé, vous pouvez vous abonner à ma newsletter mensuelle ici.

Les derniers articles

Télétravail : un levier pour attirer les meilleurs freelances

Freelancing

Télétravail : un levier pour attirer les meilleurs freelances

Devenir indépendant et travailler avec de grands groupes

Freelancing

Devenir indépendant et travailler avec de grands groupes

Discrimination des seniors : chez les consultants freelances aussi !

Consulting

Discrimination des seniors : chez les consultants freelances aussi !

Recevez nos analyses sur les tendances du marché du conseil freelance :

check
Inscription confirmée
Merci de vérifier le format saisi.
Tous les articles
deco

Besoin d'accompagnement sur vos projets ?

Contactez-nous pour toute question pour affiner votre projet.

Nous contacter
deco